Partenaires Institutionnels

Nos partenaires institutionnels régionaux

Notre région est dotée d’un climat méditerranéen clément particulièrement propice à la pratique des activités physiques et sportives de pleine nature.
En effet, on peut s’adonner, souvent tout au long de l’année, aux différentes disciplines qu’elles recouvrent.

La mer, les collines, les forêts, la haute et la moyenne montagne, offrent un terrain de jeu d’une richesse qui a fait choisir notre région pour de nombreuses implantations d’infrastructures d’ampleurs nationales. Mais cet espace naturel, si vaste et si sauvage qu’il soit, subit une pression démographique très forte, et a besoin d’être préservé.

A ce titre la région possède pas moins de 4 parcs nationaux, sur les 10 en France, ainsi que 8 parcs naturels régionaux et de nombreux sites classés dont plusieurs relevant de l’opération "grand site".

La région SUD Provence-Alpes-Côte d’Azur est heureuse de vous accueillir dans ses espaces naturels exceptionnels : respectez les, respectez les autres usagers, les habitants, soyez prudents, et bonne pratique à tous !

La région SUD PACA doit être pour tous ses citoyens une communauté républicaine nourrie par le respect de la personne humaine, la solidarité et la fraternité. Principal outil de la décentralisation, la Région est une collectivité territoriale qui porte les valeurs de la République et sa devise « Liberté, égalité, Fraternité ».

Les différentes pages de maregionsud.fr vous invitent à découvrir l’ensemble des compétences de la Région. Les nombreuses actions conduites au quotidien qui en découlent concernent les lycées, la formation professionnelle et l’apprentissage, les transports collectifs, l’emploi et le développement économique ou encore la culture et le sport…

Forte de ses richesses humaines et géographiques, la région SUD PACA prépare son avenir en privilégiant les partenariats et l’ouverture.

Trait d’union entre l’Europe et la Méditerranée, la Région souhaite l’avènement d’un espace de paix et de prospérité réellement partagé.

 


 

 

 

 

 

 

Les activités physiques et sportives en milieu naturel concourent en grande partie à l’évolution des pratiques sportives de ces dernières années. Au cœur du développement des territoires, leur gestion raisonnée permet la préservation et la valorisation des espaces naturels. Elles sont en outre un outil d’éducation à l’environnement, à l’apprentissage et à la responsabilisation face au risque.

L’organisation des activités physiques et sportives de pleine nature s’inscrit nécessairement dans l’élaboration de politiques concertées et globales du tourisme, de l’aménagement du territoire, de l’agriculture et de l’environnement tant au niveau local, national, qu’européen. C’est pourquoi le ministère des sports participe à la structuration de la filière nouvelle du tourisme et des loisirs sportifs de nature dans le cadre d’une coopération interministérielle.
Une "mission des sports de nature et du développement durable" a été implantée au sein de sa direction des sports et un "pôle ressources national des sports de nature" a été créé sur le site de Vallon Pont d’Arc qui fait maintenant partie du CREPS Sud-Est.


Pour en savoir plus :


 

Plus d’un million de licenciés en Provence-Alpes-Côte d’Azur, c’est tout simplement le cinquième de la population de la région.

Ce chiffre rappelle avec force la vitalité de la pratique sportive dans les quelques 12.000 clubs des six départements. Ce mouvement sportif est à la base du sport d’aujourd’hui et de demain. Il s’impose comme un élément fort de solidarité, de cohésion sociale et d’identité partagée dans notre société.

Ses représentants légitimes que sont les élus des Comités Régionaux Olympiques et Sportifs (CROS) et des Comités Départementaux Olympiques et Sportifs (CDOS) entendent œuvrer ensemble, au-delà de la diversité et de la richesse de chaque discipline, au profit de l’intérêt général, dans le cadre d’une véritable politique territoriale du sport.

Seules structures transversales au sein d’un mouvement qui souffre d’un profond cloisonnement, les CROS et les CDOS se doivent d’affirmer leurs ambitions collectives au service d’un projet qui s’inscrit totalement dans la démarche et les orientations prioritaires définies par le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) et relayées par le Conseil National des CROS et des CDOS (CNCD).

Ce projet entend constituer un cadre général de référence, un outil de cohérence et un instrument de dialogue actif pour répondre en permanence aux enjeux et défis du sport de demain. Il a pour vocation principale d’optimiser la coopération entre tous les acteurs du sport au service de l’intérêt général et de conforter le mouvement olympique et sportif dans son rôle de partenaire incontournable des Collectivités à tous les échelons du territoire régional et départemental.